Publicité
Publicité
F-R.S. | samedi 19 octobre 2013 - | Dernière modification le

La profession unie autour d'un Master... mais trop tard ?

Mardi 15 octobre s'est tenue au Ministère de la Santé une réunion du comité de pilotage de la réforme de la formation initiale de masseur-kinésithérapeute. L'occasion pour les représentants du ministère de l'enseignement supérieur, de la santé, des organisations syndicales et de l'ordre de faire le point sur l'avancement des travaux.

Volte-face. Depuis des années, organisations professionnelles et ministère ne cessent de se contredire sur l'issue de la réforme. Tantôt Master, tantôt Licence, quatre ou cinq ans d'études, la liste exhaustive des communiqués de presse publiés depuis 2008 pourrait en perdre plus d'un tellement ils sont antinomiques. L'absence d'unité et le flou permanent n'ayant conduit qu'au report, d'année en année, de la réforme nécessaire.

Prise de conscience. L'annonce du développement de nouveaux métiers « intermédiaires » entre médecins (doctorat) et paramédicaux (licence) a probablement provoqué des sueurs froides chez nos représentants. L'idée que les kinésithérapeutes loupent le train de l’émancipation dans un contexte où orthophonistes, professeurs d'activités physiques adaptés, et infirmiers spécialisés se sont déjà bien placés, a permis de dépasser les querelles pour aboutir à une nouvelle position commune.

L'union sacrée. Le 18 octobre, un communiqué de presse, commun aux 16 organisations professionnelles et étudiantes, dénonce « une réforme incohérente » et  « inadapté aux compétences et responsabilités requises pour l'exercice de la profession ».
Les signataires revendiquent 5 ans de formation dont la Première année Commune aux Études de Santé (PACES) et un Diplôme d'État de grade Master.

À moins d'un an de la mise en œuvre programmée de la réforme, et alors même que les arbitrages ont déjà été rendus, on peut se demander si cette soudaine prise de conscience n'est pas vaine. A suivre.


Communiqué de presse : La profession exige une véritable réforme de la formation initiale des masseurs-kinésithérapeutes. Cosigné par : ALIZE, CFDT santé sociaux, CFTC, CGT, CNKS, CNOMK, FFMKR, FNEK, FO, OK, SNIFMK, SNKS-CFE-CGC, SNMKR, SUD Santé Sociaux, UNAKAM, UNSA santé sociaux.

Partager cet article

Souscription

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles directement par couriel.
Vie privée garantie. Nous ne partageons pas vos données personnelles.

Articles récents

Template modified by info-kine.com from a work of Uong Jowo, Kang Ismet, Solaranlagen, Bed In A Bag, and Lawyers . Fourni par Blogger.

2015 La Revue de Presse des Kinésithérapeutes. All Rights Reserved. Licence Creative Commons