Publicité
Publicité
F-R.S. | mercredi 30 juillet 2014 - | Dernière modification le

Kiné hospitalier : une espèce en voie de disparition ?

En 30 ans, la part des kinésithérapeutes salariés est passée de 33 à 20% (fig. 1). Cette diminution ne peut s'expliquer uniquement par l'évolution du système de santé (diminution des durées de séjour, progrès chirurgicaux, ambulatoire) puisque de nombreux postes salariés restent aujourd'hui vacants. 


fig. 1 : données ADELI / écosanté. 
Bien que l'on observe une augmentation importante du nombre total de kinésithérapeutes depuis plusieurs années, l'écart continue de se creuser, en particulier dans le secteur public. Le bilan social 2014 des hôpitaux indiquant que 69,1% des établissements publics de santé considèrent le métier en tension. Une enquête menée en 2011 a même montré que la durée de vacance de poste était en moyenne de 23 mois. 
> Dans la presse : Vers une pénurie de kinés à l'hôpital ? - Allodocteur - 5/03/2014

Des salaires trop bas. Le salaire d'un kinésithérapeute débutant dans la fonction publique est de 1,03 SMIC, soit environ 68€ brut de plus par mois. Il va s'en dire que cela décourage très facilement les candidats, notamment de jeunes diplômés parfois endettés. Un rapport sénatorial, paru le 23 juillet dernier indique que très peu de kinésithérapeutes ou d'orthophonistes seraient aujourd'hui titularisés au sein de la fonction publique hospitalière. Ceux-ci souhaitant majoritairement rester en CDD ou CDI, ces contrats étant généralement mieux rémunérés. 
La seule perspective d'évolution pour un rééducateur étant de devenir Cadre, les carrières hospitalières se limitent à une lente progression des échelons pour atteindre un salaire de 2 602,22 € brut au bout de 30ans de service.

Des initiatives, globalement peu efficaces. Face à cette pénurie, les centres hospitaliers ont multiplié des initiatives afin d'améliorer le recrutement. Ainsi, les salaires des contractuels sont en général au moins égal à un échelon 4 (1 713,21 € brut). Malgré cet effort financier, l’intérim reste bien plus avantageux pour les jeunes diplômés qui, à travail égal, peuvent toucher plus de 2 000 € net par mois.  
La plupart des établissements proposent également des contrats de pré-recrutement, par des dispositifs de fidélisation, d'allocations d'étude, d'apprentissage... sans succès(Les kinés en voie de disparition à l'hôpital - Allodocteur - 12/06/2012). 

Le dernier salut, notamment pour des centres de rééducation qui ont besoin d'un effectif important de rééducateurs, est la possibilité depuis 1997 de faire appel facilement à de la main d'œuvre européenne, les diplômes étant aujourd'hui équivalents.
> Les kinés polonais au secours de l'hôpital - Le Parisien - 04/02/2008
Les kinés espagnols à la rescousse - L'Yonne - 14/11/2012

Le glissement de tâche, conséquence inévitable. L'incurie en matière de rééducation des patients hospitalisés ayant des limites, les établissements se sont mis à recruter d'autres professionnels, plus disponibles sur le marché de l'emploi. La part des autres rééducateurs comme les psychomotriciens et les ergothérapeutes tend à augmenter, mais aussi les APA (professeurs d'activités physiques adaptées) qui apparaissent en court-séjour. 
Certains hôpitaux font même appel à des « aide-kinésithérapeutes ». Ce métier n'existant pas en France, il s'agit en réalité d'aide-soignantes prenant en charge les patients les plus simples. Bien que totalement illégal, les établissements jouent sur la possibilité qu'ont les aide-soignantes de manutentionner et de stimuler l'autonomie des patients.


Personne ne peut prédire comment évoluera cette situation dans les prochaines années. Associer uniquement le manque d'effectif à des raisons financières est probablement réducteur, cependant il semble que certains hôpitaux soient parvenus à rétablir leurs effectifs grâce à des efforts financiers importants. 
De leur côté, les orthophonistes négocient depuis mai dernier une revalorisation de leur rémunération dans la fonction publique hospitalière, avec semble-t-il des chances de succès...

Partager cet article

Souscription

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles directement par couriel.
Vie privée garantie. Nous ne partageons pas vos données personnelles.

Articles récents

Template modified by info-kine.com from a work of Uong Jowo, Kang Ismet, Solaranlagen, Bed In A Bag, and Lawyers . Fourni par Blogger.

2015 La Revue de Presse des Kinésithérapeutes. All Rights Reserved. Licence Creative Commons