Publicité
Publicité
F-R.S. | lundi 20 octobre 2014 - | Dernière modification le

5 Novembre : les kinés seront dans la rue !

Amorcée il y a 7 ans, la réforme du diplôme de Masseur-Kinésithérapeute (DEMK) est toujours inachevée, faute d'accord entre la profession et les ministères. Dans la perspective d'une issue prochaine, les étudiants, soutenus par la profession, manifesteront à Paris le 5 novembre prochain.



Lancée en 2006 par Xavier Bertrand, ministre de la Santé et des Solidarités, et François Goulard, ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, la réforme des formations paramédicales et de sages-femmes a pour objectif de mettre en conformité ces formations avec l'architecture de l'enseignement supérieur : Licence - Master - Doctorat (LMD).


Alors que certaines professions ont déjà achevée leur réforme, les kinésithérapeutes demeurent en situation de blocage depuis plus d'un an. En effet, le 25 janvier 2013, Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, rendait un arbitrage attribuant au DEMK le grade de Licence, révoltant de fait toutes les organisations représentatives de la profession. 

Diplôme
Grade
D.E. Infirmier
Licence
D.E. Ergothérapeute
Licence
D.E. Pédicure Podologue
Licence
D.E. Manipulateur d'Électroradiologie
Licence
D.E. Infirmier Anesthésiste
Master
Capacité d'Orthophoniste
Master
D.E. Sage-Femme
Master
Tableau I : Correspondance des diplômes dont la réforme est achevée ou en passe de l'être. 


Une première manifestation en 2013 n'ayant pas obtenu l'effet escompté, les représentants de la profession ont alors choisi de poursuivre, sans le ministère, l'élaboration d'un nouveau programme d'études en 5 ans. Fort de ce projet aujourd'hui finalisé, et face à l'absence de dialogue avec les ministères en charge de la Santé et de l'Enseignement Supérieur, la Fédération Nationale des Étudiants Kinésithérapeutes (FNEK), soutenue par 14 organisations représentatives a lancé ce lundi un appel à manifestation pour le 5 novembre 2014.


Les revendications mises en avant sont :

  • -  Une première année universitaire d’orientation-sélection-formation majoritairement par PACES
  • -   Une année supplémentaire de formation initiale en institut de formation avec au moins un conventionnement universitaire
  • -   Une formation reconnue au grade de Master et sanctionnée par 300 ECTS


La FNEK rappelle également les conditions sociales difficiles des étudiants kinés pour lesquels les frais de scolarité sont parfois très élevés.

L’organisation de cette manifestation est complété d'une pétition en ligne, qui a déjà obtenu plus de 8 000 signatures.







Partager cet article

Souscription

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles directement par couriel.
Vie privée garantie. Nous ne partageons pas vos données personnelles.

Articles récents

Template modified by info-kine.com from a work of Uong Jowo, Kang Ismet, Solaranlagen, Bed In A Bag, and Lawyers . Fourni par Blogger.

2015 La Revue de Presse des Kinésithérapeutes. All Rights Reserved. Licence Creative Commons