Publicité
Publicité
Rall Guillaume | vendredi 13 février 2015 - | Dernière modification le

Kiné ou physio : What's our name ?

Masseur-kinésithérapeute, physiothérapeute, thérapeute en réadaptation physique... beaucoup d’appellations pour une profession en perpétuelle mutation et à l'identité ambiguë. État des lieux de la répartition des différentes dénominations dans le monde.


La diversité des appellations des kinésithérapeutes dans le monde est à l'image de leur histoire régionale. 

En France, les masseurs-kinésithérapeutes ont vu le jour en 1946. A l'origine, la profession a été définie comme une fusion des activités de massage et de gymnastique médicale. Cette création s'est effectuée dans le contexte sanitaire d'après-guerre où le corps médical devait déléguer une partie de ses activités à une profession auxiliaire. La conservation du terme « massage » reflète parfaitement l'idée de délégation d'une somme de techniques à une profession technicienne. 

Appellation physiothérapeute est la plus rependu dans le monde.

A l'opposé, les modèles anglo-saxons rendent compte d'une indépendance beaucoup plus affirmée de leurs physiothérapeutes. Les Américains ont une formation amenant au titre de « Physical Therapist », tandis que les Canadiens obtiennent, selon deux cursus différenciés, un titre de physiothérapeute ou de thérapeute en réadaptation physique. 

L’Ordre du Québec définit la physiothérapie comme « une discipline de la santé intervenant au niveau de la prévention et promotion de la santé, de l’évaluation, du diagnostic, du traitement et de la réadaptation des déficiences et incapacités touchant les systèmes neurologique, musculo-squelettique et cardio-respiratoire de la personne ».
Le terme « physiothérapie » présente en France une définition plus réduite : le traitement par l'utilisation d'agents physiques (thermothérapie, ultrasons, électrothérapie, ondes courtes...). Cette homonymie est souvent cause de confusion.

La diversité des termes employés coïncide cependant bien avec la diversité des pratiques d'un pays à un autre. Les physiothérapeutes sont dotés en général d’une plus grande autonomie. Ainsi certains physiothérapeutes anglais sont en capacité de prescrire des médicaments et les Physical Therapist américains réalisent certains actes médicaux. 

Sondage réalisé sur les réseaux sociaux du 9 au 13 février 2015.


L’évolution de l’exercice des kinésithérapeutes français et belges tend à les rapprocher progressivement de la définition internationale de physiothérapeute. Un sondage Info-kiné réalisé auprès de ses lecteurs indique qu’une courte majorité des kinés seraient favorables à un changement du titre en introduisant la notion de physiothérapeute. 
Le débat est lancé.

Partager cet article

Souscription

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles directement par couriel.
Vie privée garantie. Nous ne partageons pas vos données personnelles.

Articles récents

Template modified by info-kine.com from a work of Uong Jowo, Kang Ismet, Solaranlagen, Bed In A Bag, and Lawyers . Fourni par Blogger.

2015 La Revue de Presse des Kinésithérapeutes. All Rights Reserved. Licence Creative Commons