Publicité
Publicité
Rall Guillaume | lundi 6 avril 2015 - | Dernière modification le

Physical Therapist : la profession américaine s'interroge sur son avenir

La revue américaine mensuelle PTinMotion a publié en février 2015 un article sur l'évolution de l'enseignement de la physiothérapie aux États-Unis. Focus sur les perspectives d'évolution de leur formation initiale.



PTinMotion est un journal publié tous les mois par l'American Physical Therapist Association (APTA). Le numéro de février dernier évoque « The Future of Physical Therapist Education ». L’exercice de la profession de physical therapist, avec un domaine de compétence plus élargi, est un peu différente de la kinésithérapie en France. L'auteure présente une vision prospective de la formation des physical therapist pour s'adapter à l'évolution du système de santé dans les prochaines décennies.

Équipes pluriprofessionnelles. La position du patient dans le parcours de soins est au cœur du débat. Le paradigme émergent recentre la prise en charge sur le patient et non plus autour des acteurs de soins. Le système de santé doit être simplifié pour le patient, grâce à une meilleure interaction entre les professionnels de santé dès leur formation. La difficulté des parcours de soins actuels oblige le patient à enchaîner les consultations avec parfois des diagnostics différents. D'où le concept du « right time at the right place and the right moment for the patient ». À terme, les physical therapists envisageraient par exemple d'être le professionnel référent du suivi des patients traitées par chirurgie orthopédique.  

L'apprentissage de la coopération. Les futurs thérapeutes devront être sensibilisés dès la formation initiale à la pluriprofessionalité. Les initiatives des universités américaines semblent encore timides mais se révèlent efficaces : le physiothérapeute doit pouvoir connaître les objectifs et les rôles de chaque professionnel. L'éducation au travail en équipe devra passer par l'apprentissage de compétences poussées en communication, entre la communication inter professionnelle et la communication avec le patient.

La dématérialisation de l'enseignement. Le financement de l'enseignement supérieur aux États-Unis est différent du système français. Les frais de scolarité ayant sensiblement augmenté ces dernières années, les universités cherchent des méthodes alternatives au traditionnel cours magistral. Certains établissements américains ont déjà adopté le e-learning comme support de cours, la rencontre entre le professeur d'université et les étudiants se faisant a posteriori pour se concentrer sur la résolution de problèmes. Ce format permettrait de responsabiliser le futur professionnel dès le début du cursus. Il pourrait alors prendre le temps nécessaire à la préparation de son cours en fonction de ses capacités.

La pratique professionnelle fondée sur la recherche et l'Evidence Based Practice. Le socle de connaissances de la physiothérapie doit se baser sur l'apprentissage de méthodes fondées sur des données scientifiques actuelles et fiables. L'une des manières d'assurer une formation de qualité est d'éviter l'amoncellement d'enseignement avec des faibles niveaux de preuve. La volonté des physiothérapeutes américains est de suivre la même évolution que la médecine a pu connaître dans les années 20.

Rééduquer avec le patient. L'APTA définit la physical therapy comme une discipline « chargée de restaurer les fonctions motrices de l'homme afin d'optimiser sa participation dans la société ». Elle indique qu'il ne faut cependant pas se concentrer uniquement sur le versant locomoteur. Le physical therapist doit considérer le patient comme un ensemble et non une pathologie. Cela nécessite la prise en compte de l'environnement du patient afin d'adapter la rééducation à ses objectifs personnels, à son mode de vie et à son exercice professionnel.

Des spécialisations en physiothérapie. Pour répondre aux besoins de santé spécifiques des patients, les parcours de soins tendent à favoriser la spécialisation des professionnels de santé. Le principal piège à éviter sera l'hyper spécialisation qui pourrait rendre l'offre de soins disparate en raison du manque de professionnels généralistes.

La révolution numérique. Le développement des nouvelles technologies a conduit à une innovation pédagogique. Dans la même dynamique, l'utilisation des outils informatiques permettra d'envisager des consultations de télémédecine, ou le suivi à distance de patients atteints d'affections chroniques.


L'auteure affirme en conclusion que la clé de la réussite n'est pas seulement l'apprentissage d'un nombre de conséquent de connaissance, mais surtout la capacité du professionnel à remettre en permanence en cause la qualité de sa pratique quotidienne. Cette vision de l'avenir pourrait être une piste pour les kinésithérapeutes français dans le cadre de la réforme du Diplôme d'État en cours.


The future of Physical Therapist Education. PT in Motion, fev. 2015 - p15-26.

Partager cet article

Souscription

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles directement par couriel.
Vie privée garantie. Nous ne partageons pas vos données personnelles.

Articles récents

Template modified by info-kine.com from a work of Uong Jowo, Kang Ismet, Solaranlagen, Bed In A Bag, and Lawyers . Fourni par Blogger.

2015 La Revue de Presse des Kinésithérapeutes. All Rights Reserved. Licence Creative Commons